Menu 

Ecrire pour exister… avec Frédéric Ohlen

dsc00812

Ce vendredi, la terminale littéraire a accueilli Frédéric Ohlen pour deux heures de poésie. Après une présentation de son parcours poétique, il a animé un atelier de création littéraire, d’où est sorti ce poème :   Phase terminale   Je n’aime pas l’anglais, les « guns », les « guys » Je déteste l’écôôôôôôôle, la cruauté, les coups, les […]

Lire la suite

Notre histoire, notre pays : Hnahnedi

Salut final

Une grande journée de rencontres et de partage au lycée Blaise Pascal autour de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie : les élèves qui suivent l’enseignent d’exploration Littérature et société ont vécu avec leurs camarades de Blaise Pascal et Anova une journée inoubliable (la classe de Lifou n’a finalement pas pu se déplacer). Au nom des coutumiers […]

Lire la suite

Etude d’une nouvelle d’Emile Zola, Naïs Micoulin

Naïs Micoulin vignette

« Chez moi, tout crime – le meurtre principalement- a des correspondances secrètes avec l’amour » Octave Mirbeau (1849-1917), Le journal d’une femme de chambre Dans le cadre d’une séquence consacrée au roman et à la nouvelle, nous vous proposons de découvrir un récit peu connu d’Emile Zola qui s’intitule Naïs Micoulin. L’étude de cette œuvre vous permettra […]

Lire la suite

Séquence sur le théâtre : La colonie de Marivaux, texte et représentation

Vignette

« Monsieur ; sachez que jusqu’ici nous n’avons été poltronnes que par éducation » Arthénice, scène 13   Affiche illustrant l’effort de guerre américain durant la seconde guerre mondiale. L’affiche est devenue célèbre dans les années 1980 lorsque le mouvement féministe américain se l’appropria.   Histoire de l’œuvre L’œuvre théâtrale La Colonie que nous allons étudier a été […]

Lire la suite

Séquence sur l’argumentation : Lettres à un ami allemand d’Albert Camus

Vignette

  « Nous avons vu mentir, avilir, tuer, déporter, torturer, et à chaque fois il n’était pas possible de persuader ceux qui le faisaient de ne pas le faire, parce qu’ils étaient sûrs d’eux et parce qu’on ne persuade pas une abstraction, c’est-à-dire le représentant d’une idéologie. […] Nous vivons dans la terreur parce que […]

Lire la suite