Menu 

En route vers Sciences Po pour Maïane

Ce matin trois élèves de Do Kamo ont passé leur oral d’admissibilité à Sciences Po au Lycée Do Kamo : Ornella Hnacipan, Jamil Hweillia et Maïane Kaemo. Seule Maïane a été retenue, elle ira donc à Sciences Po Paris après les résultats du bac pour le Grand oral d’admission, et tenter de suivre les traces d’Aurore (admise en 2012) et Hmana (admis en 2014).

Le jury était composé de Fabienne Beaubois (adjointe de chef de service au vice-rectorat),  Dominique Lawi (membre du CA de l’ASEE et directeur de Havila), Jules Nekoeng (chef d’entreprise, ancien Directeur Général du Pôle Tourisme du Groupe SOFINOR), Romain Capron (inspecteur de l’Éducation nationale, chargé de l’information et de l’orientation, conseiller de Mme Iekawe), et Dario Burguière, directeur du lycée Do Kamo.

Ornella avait choisi de travailler sur le conflit au Yemen, Jamil sur le Front National, et Maïane sur l’Iran.

Le jury les a interrogés sur leur thème, mais aussi sur leur personnalité, leur parcours et leurs projets. Les candidats ont aussi dû donner leur opinion personnelle sur des faits de société.

Bravo à tous les trois pour avoir mené à bien leur projet, et bon courage pour la suite de leur cursus.

Voici l’article des Nouvelles Calédoniennes qui relate ce grand moment :

 

EDUCATION. PREMIÈRE ÉTAPE POUR INTÉGRER SCIENCES PO PARIS

JOUR D’ORAL À DO KAMO

Publié le mardi 15 septembre 2015 à 03H00

En tout, quinze élèves sur trente candidats (issus des cinq lycées du dispositif) s’envoleront pour Paris en décembre. De gauche à droite : Jamil, Ornella et Maïanne.

En tout, quinze élèves sur trente candidats (issus des cinq lycées du dispositif) s’envoleront pour Paris en décembre. De gauche à droite : Jamil, Ornella et Maïanne.

Photo Thierry Perron

Maïanne a eu du mal à dormir dans la nuit de jeudi à vendredi. Et pour cause : avec Ornella et Jamil, deux autres camarades du Lycée Do Kamo, elle passait ce vendredi matin un oral devant jury. Trente minutes de présentation sur son parcours personnel et scolaire et un entretien sur un thème d’actualité de son choix. Le but : être admissible à se présenter au vrai grand oral, celui de Sciences Po Paris, en décembre prochain.

Pour nos trois lycéens, c’est l’aboutissement de plusieurs mois de préparation. Dès mars, les élèves intéressés participaient à un encadrement d’une heure par semaine avec un tuteur. « Chacun a dû choisir un thème et l’approfondir en sélectionnant dix articles et en faisant un travail de synthèse, précise un des tuteurs, Daniel Collet, documentaliste du lycée. Ils devaient aussi développer une réflexion personnelle sur le sujet ». Sans compter des devoirs en plus à la maison. C’est en partie ce qui a eu raison de la plupart des élèves, puisque seuls trois sur dix ont tenu jusqu’au bout.

 

Cinq ans de dispositif

 

Cinq lycées, dont Do Kamo, ont signé (en 2010 et 2011) une Convention d’éducation prioritaire (CEP) avec Sciences Po Paris. Un dispositif qui permet à des terminale d’intégrer la grande école sans passer par la voie sélective de l’examen d’entrée. « Ce dispositif permet à des élèves d’origine modeste de poursuivre des études supérieures dans des conditions confortables, rappelle Daniel Collet. Et il valorise les élèves méritants ». Vers 9 h 30, le jury, qui évaluait les capacités d’analyse, de synthèse et d’expression des candidats, rendait son verdict : Maïanne a passé l’épreuve. « J’ai appelé ma mère tout de suite, confie, tout sourire, la Lifou de 17 ans. Franchement, en venant ce matin, je ne pensais pas réussir ». Ornella, 16 ans, candidate malheureuse tout comme Jamil, est toutefois sans regret. « Ça reste un bon entraînement. On pensait qu’ils allaient nous poser des questions difficiles, mais ils ont été sympas, ils étaient souriants. » Et la suite maintenant ? « Je veux étudier l’histoire, mais je ne sais pas encore dans quelle université. »

Quant à Maïanne, elle doit désormais se concentrer sur son bac et l’empocher au premier tour. C’est la condition pour rejoindre Paris avec les autres lycéens admissibles au dispositif. Et cette fois, pour le vrai grand oral.

Aude Perron

Commentaires

  1. avatar Lionel Hottin a écrit:

    Bravo à tous les trois pour les efforts fournis cette années, ils vous seront d’une grande aide pour la suite de votre scolarité. Toutes mes félicitations à Maianne, ce n’est qu’un début!

Laissez un commentaire

*