Menu 

Une professeure de français néo-zélandaise à Do Kamo

Roza Ridwan enseigne le français à Auckland, et elle fait partie d’un groupe de 14 enseignants néo-zélandais qui fait un séjour de trois semaines en Nouvelle Calédonie. Des cours de langues, des visites et des immersions en classe sont au programme. Si Roza est d’origine indonésienne et musulmane, elle est résolument néo-zélandaise, et admirative de la culture et de la langue françaises.

Aujourd’hui, elle a suivi deux cours d’anglais avec Mme Ihage, puis avec Mme Ly. Elle a aussi assisté à un cours de français avec les 1re ES (« la meilleure classe du lycée », dixit M. Waneissi).

Voici quelques impressions qu’elle nous a livrées :

Le lycée Do Kamo : Très différent de mon lycée, qui accueille 2800 élèves (550 à Do Kamo). Ici on ressent le sens de la communauté, une solidarité entre le personnel et les élèves. Le directeur est très accessible, en Nouvelle-Zélande les directeurs n’accueillent pas les élèves au portail le matin.

Les cours d’anglais : Les thèmes étudiés sont utiles pour voyager, pour communiquer, pour apprendre des autres cultures. Les élèves comprennent bien, mais sont trop timides pour s’exprimer.

Le cours de français : Très structuré et facile à suivre, grâce au diaporama et aux explications très claires. Les élèves sont très sages (remarque d’une élève « c’est parce que c’est M. Waneisi ! »).

La Nouvelle-Calédonie : On a vu la préparation du bougna au Centre Culturel Tjibaou, ça ressemble aux coutumes des Maoris. Le groupe a aussi visité des établissements dans le Nord. On a pu échanger et prendre des contacts.

Bilan : Les Calédoniens sont très sympathiques, je ne m’y attendais pas. J’ai le projet de revenir ici, pourquoi pas avec mes élèves.

 

Nous souhaitons une bonne continuation à Roza, et à très bientôt « insha’Allah ».

 

Laissez un commentaire

*