Menu 

Remise du Prix Vi Nimö au SILO, un week-end extraordinaire pour 150 élèves

« On veut rester encore une semaine ici ! » C’est le refrain que nous avons entendu avant de partir dimanche matin de Tibarama. Les au revoir à cette petite tribu au sud de Poindimié ont été difficiles, tant l’accueil fut chaleureux, et nos hôtes attentionnés. Les deux nuits passées là-bas, et surtout la veillée de samedi soir qui a fait venir tous les vieux des environs, ont été inoubliables.

Le samedi passé au SILO fut aussi un grand moment, en particulier quand les 150 élèves issus des lycées Anova, Blaise Pascal, Do Neva, Do Kamo, Grand Nouméa, Pouembout et W. Haudra ont remis le Prix Vi Nimö à Nathalie Heirani Salmon-Hudry, auteure de Je suis née morte (lauréate). Une grande émotion s’est emparée de la salle quand Patricia a expliqué pourquoi les jeunes avaient voté pour son livre, et surtout quand Nathalie a raconté qu’elle n’avait pas écrit pour recevoir un prix, mais pour que les handicapés soient acceptés dans la société. « Je vis un rêve éveillée », a-t-elle ajouté avant d’embrasser un à un tous les jeunes venus l’acclamer.

Sosthène Desanges, auteur de Ash et Vanille (troisième prix) a lui aussi été très ému, et a remercié chaleureusement les jeunes lecteurs. Vincent Vuibert (deuxième prix pour Chroniques de la mauvaise herbe) a rappelé son attachement à la jeunesse, à travers son métier d’enseignant, et le thème de son livre sur le désœuvrement d’une génération en perdition.

Un week-end formidable, donc, qui restera longtemps gravé dans les mémoires des participants.

Les Nouvelles-Calédoniennes ont consacré un encart à notre Prix dans leur édition du lundi 5 octobre 2015 :

lnc

Les médias tahitiens se sont aussi fait l’écho de cette manifestation dans les sites Tahiti-infos.com, et tntv.pf.

Rappelons que cette aventure n’aurait pas été possible sans la participation de nos partenaires que nous tenons à remercier : le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, la Province Sud, la Province Nord, la Province des Îles Loyauté, la DAAC du Vice-rectorat, la librairie Calédolires et le distributeur Book’in.

 

 

Laissez un commentaire

*